Le Réseau Professionnel des Conteurs francophones, des arts de la parole et du Récit.
S'inscrire Déjà inscrit : Votre compte | mot de passe oublié ?
 

Vous nêtes pas seul... 72 visiteurs en ce moment

Visiteurs et Abonnés, nous travaillons à des modifications importantes, risque de perturbations... mille et une excuses., si vous rencontrez le moindre problème lors de votre navigation ou de l’utilisation des services Internet, contactez, Gérard Savoye : Mél : horetol@horetol.com - Tél : 04 2273 1254 / 06 0726 1364
Le site en quelques chiffres : 428 Rubriques - 5 089 Articles - 698 événements - 1755 Abonnés 22 35 Inscrits - 2 362 976 clics sur Profils - 13 870 Visiteurs, 67 515 Visites/mois en moyenne depuis le 1er janvier - 34 400 pages référencées dans Google).
Infos Hebdo Annuaire Spectacles Formations Calendrier Actualités Abonnements Mode d’emploi


Festival Rumeurs Urbaines 05. Paroles d'habitants, "quand j'aurai 100 ans..."

Paroles d’habitants, "quand j’aurai 100 ans..."


Habitantes des Fossés-Jean, elles suivent les cours de français proposés par l’association La Lumière de Colombes. Venues passer une après-midi à la maison de retraite Marcelle Devaud pour l’évènement « Avoir 100 à Colombes », elles sont reparties avec leurs cocottes en papier vierge. Deux d’entre elles ont écrit un long poème pour donner la mesure du temps qui passe et de la vie telle qu’elle est.

J’ai connu
J’ai connu les victimes de la tuberclose, de la polio puis l’arrivée miraculeuse des vaccins puis hélas le cancer et le sida
J’ai connu la guerre, les restrictions, le marché noir, les maquisards, les collabos
J’ai connu les réfugiés, la découverte des camps et la libération
J’ai connu le linge lavé au lavoir puis les machines à laver
J’ai connu les toilettes communes sur le palier puis les salles de bain
J’ai connu le travail facile à trouver, les congés payés, l’arrivée de l’informatique
J’ai connu la télévision, le téléphone portable, les machines partout
J’ai connu le chômage et la guerre encore

Une vie
J’ai connu la guerre, l’exode, les bombardements, l’occupation, les ratissages
Je suis allée à l’école puis au lycée, c’était une bonne période
j’ai fait du sport et du violon
ma mère était trop sévère, cela m’a barré la route
je me suis marriée trop tôt
j’aurais dû continuer mes études
ce fut ma grande erreur
ma fille et mon fils m’ont donné le plus grand bonheur
mais aujourd’hui je suis seule



 Dans ces rubriques...
0 | 5 | 10 Festival Rumeurs Urbaines 11. La Rumeur vagabonde

La Rumeur vagabonde

LE JOURNAL La Rumeur, le journal qui vous parle de la ville Journal d’information et de réflexion réalisé par les habitants sous la houlette de journalistes professionnels d’après une idée (...) Lire la suite...
Festival Rumeurs Urbaines 09. Soirée de restitution Avoir 40 ans

Soirée de restitution Avoir 40 ans

Journal de bord sonore et conté + débat Après une semaine passée à prendre le pouls de la ville et de ses habitants, Olivier Villanove et Christophe Modica livrent leur journal de bord, tantôt (...) Lire la suite...
Festival Rumeurs Urbaines 08. Interview Emilie Gaydon

Interview Emilie Gaydon

Pour bien commencer leur vagabondage, Olivier Villanove et Christophe Modica sont allés à la rencontre d’Emilie Gaydon, responsable des Archives communales de Colombes. Une mise au point salutaire (...) Lire la suite...
Festival Rumeurs Urbaines 15. Autour de la Trilogie algérienne

Autour de la Trilogie algérienne

Autour de Ma mère l’Algérie Ce qu’on m’a raconté Ateliers d’écriture et recueil de parole auprès d’un groupe (femmes, parents-enfants) Un atelier autour du conte afin que chacun se remémore des (...) Lire la suite...
Festival Rumeurs Urbaines 14. Autour de Mon vieux et moi

Autour de Mon vieux et moi

Lire la suite...
0 | 5 | 10